All Posts By

hacquin

Davy Mourier au Storycode Bordeauw

Davy Mourier : inventeur d’histoires et de web-séries

By | Actualité | No Comments

Davy Mourier, scénariste, acteur et réalisateur, a présenté Reboot, sa nouvelle web-série pendant le Storycode Bordeaux sur les feuilletons dans les nouveaux media.

Comme Oscar dans Reboot, Davy Mourier est un robot. Il est à la fois acteur, scénariste, réalisateur, graphiste, parolier, animateur de télévision et auteur de bandes dessinées français. Il est notamment connu dans la geekculture française pour ses web-séries Nerdz et Karaté Boy, sa participation à la chaîne Nolife et l’animation du Golden Show en compagnie de Monsieur Poulpe, et pour sa bande dessinée comme La Petite Mort. Bref, il est multifonction.

Lorsqu’il a commencé Nerdz avec Didier Richard et Monsieur Poulpe en 2007, la web-série était une série de sketchs comme Un gars, une fille, mais destinée aux geeks avec lesquels il partage des références communes : jeux vidéo, séries télé, Club Dorothée, mangas, etc. Cependant, au bout de 6 épisodes, il s’ennuyait et a voulu développer l’aspect feuilletonnant de la web-série. Quatre saisons et beaucoup d’autres projets plus tard, Davy présente au Storycode Bordeaux sa nouvelle web-série en collaboration avec Studio 4 : Reboot.

Métro, robot et dodo

Francetv Nouvelles écritures et Empreinte Digitale diffusent actuellement, sur Studio 4, Reboot, une websérie de « science-fiction de proximité », créée par Davy Mourier et Lewis Trondheim. Le pitch ? Oscar, gentil petit vendeur de fruits et légumes, voit sa vie basculer le jour où il découvre ne pas être constitué de chair et d’os.

la websérie «Reboot» de Davy Mourier

Sébastien Lalanne dans la websérie «Reboot» de Davy Mourier et Lewis Trondheim.

Reboot est une réponse à un appel d’offre lancé par France Télévision Nouvelles Écritures sur le sujet : “Métro, robot et dodo”. Davy Mourier a écrit le premier épisode comme un format unitaire. Un héros, un décor, un élément déclencheur et des blagues ont suffit à construire la base de la web-série Reboot. Une fois le projet retenu, Davy a développé une saison entière en puisant dans ses références comme Real Humans, Terminator, Battlestar Galactica et Doctor Who.

Un super pouvoir : inventer des histoires

Pour Davy Mourier, la web-série est un moyen pour traiter de nombreux sujets, en particulier ceux peu évoqués à la télévision. Reboot est par exemple une série de science-fiction avec de l’action et de la comédie, ce qui ne correspond pas forcément à la ligne éditoriale des grands diffuseurs comme l’explique Marc Herpoux pendant son intervention au Storycode Bordeaux.

Davy Mourier a le brevet des collèges et fait des fautes, mais il écrit. Son super pouvoir est d’inventer des histoires. D’après lui, si l’on souhaite créer un feuilleton sur Internet, il faut pitcher son projet et participer à des concours ou des appels d’offres. Le dispositif des Nouvelles Écritures de France Télévisions permet par exemple à des créations originales de voir le jour à travers la plateforme de diffusion Studio 4.

Qui sait ? Un auteur se cache en chacun de nous, il suffit simplement de le laisser s’exprimer… m’aime s’il fais des fôtes !

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Davy Mourier au Storycode Bordeaux dans cette vidéo :

 

Marc Herpoux au Storycode Bordeaux

Série télévisée : l’histoire sans fin selon Marc Herpoux

By | Actualité | No Comments

Invité du CATS au Storycode Bordeaux du 18 novembre, Marc Herpoux, scénariste de Pigalle, la nuit et Les Témoins, a présenté sa vision du feuilleton dans les séries télévisées.

Les Oubliées, créée par Hervé Hadmar et Marc Herpoux

Les Oubliées, créée par Hervé Hadmar et Marc Herpoux, et diffusée du 19 janvier au 2 février 2008 sur France 3. (Source : Allociné)

Marc Herpoux est connu avoir créé, en collaboration avec Hervé Hadmar, Les Oubliées, série diffusée en 2008 sur France 3. Les deux auteurs continuent leur collaboration sur Pigalle, la nuit, diffusée en 2009 sur Canal+, puis Signature, diffusée en 2011 sur France 2. Les Témoins, série télévisée avec Thierry Lhermitte et Marie Dompnier diffusée en 2015 sur France 2, constitue la quatrième collaboration entre Hervé Hadmar et Marc Herpoux. Il est également professeur d’analyse filmique à Créapôle et intervenant en scénario à La Femis, comme au CEEA.

Marc Herpoux commence son intervention au Storycode Bordeaux par une confession : Les Oubliées, sa première série télévisée en collaboration avec Hervé Hadmar, n’est pas vraiment une série ! Il s’agit en fait d’un long film de 6h découpé en plusieurs chapitres. L’exercice permet de l’initier à l’écriture scénaristique, mais elle ne constitue pas un “feuilleton” à proprement parlé. Mais alors, qu’est-ce qu’un feuilleton ?

Répétition et évolution : le paradoxe du feuilleton

Contrairement à l’aspect unitaire d’un film ou d’un livre, c’est-à-dire avec un début, un milieu et une fin, la série télévisée est pour Marc Herpoux un rendez-vous sans fin dans lequel on – l’auteur comme le spectateur – retrouve des personnages, des contextes, des situations et une alchimie. Les multiplication des protagonistes, des points de vue et des intrigues constituent l’ADN de la narration sérielle. Dans son processus d’écriture, l’auteur de série télévisée doit non pas penser en intrigue – “qu’est-ce que je raconte ?” -, mais un concept qui doit à la fois se répéter et évoluer. Paradoxe !

Pigalle, la nuit, série télévisée créée par Hervé Hadmar et Marc Herpoux

Pigalle, la nuit, série télévisée créée par Hervé Hadmar et Marc Herpoux, et diffusée du 23 novembre au 14 décembre 2009 sur Canal+. (Source : Wikipedia)

Ce plaisir feuilletonnant trouve ses origines dans la littérature du XIXe siècle, en particulier chez Charles Dickens, adepte des cliffhangers. Le problème c’est qu’au XXIe siècle, il est difficile de faire accepter aux diffuseurs français l’idée d’une série sans fin. La tyrannie du format unitaire oblige l’auteur de série télévisée à proposer une fin à une oeuvre qui, par nature, n’en a pas. A cette contrainte s’ajoute celle de la ligne éditoriale des diffuseurs qui diffère d’une chaîne à l’autre. Par exemple, TF1 et France Télévision veulent viser un public large de 7 à 70 ans en prime time tandis que Canal+ a une ligne éditoriale qui se focalise sur trois thématique : sexe, violence et corruption. Pigaelle, la nuit n’aurait ainsi pas pu être diffusée sur France 2 !

D’après Marc Herpoux, certains dispositifs ne se prêtent toutefois pas au feuilletonant comme les séries policières ou, pour prendre un exemple concret, Prison Break. Prison Break était était une série construite de façon unitaire, car toute l’intrigue tourne autour de l’évasion planifiée par Michael Scofield, or lorsque les personnages sont en cavale, la série se boucle elle-même et tourne en rond. La série est incapable d’évoluer, car elle n’a pas été pensée comme tel.

Le feuilleton en série télé ne peut pas se clore, car l’auteur ouvre constamment des portes vers de nouvelles intrigues et sujets que l’auteur souhaite aborder.

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Marc Herpoux au Storycode Bordeaux dans cette vidéo :

La Région Aquitaine soutient officiellement le CATS

By | Actualité

Nous l’avons appris aujourd’hui par nos amis de la Direction de la Culture et du Patrimoine : Les élus de la Région Aquitaine ont décidé de soutenir moralement et financièrement le Cluster Aquitain du Transmedia Storytelling.

La subvention accordée permettra de financer en partie les événements du CATS et la valorisation des projets de nos adhérents en France et à l’étranger à travers des événements internationaux.

Le CATS sera présent à la prochaine édition des Vinitiques

By | Evénements | No Comments

Arnaud Hacquin présentera le Cluster Aquitain du Transmédia Storytelling et fera une intervention sur le thème de « L’apport du transmedia dans la communication digitale du vin » lors de la 8e édition des Vinitiques qui aura lieu au CIVB, le 10 novembre 2015 à 17h.

L’événement

Le monde change : le consommateur de vin aussi. Il s’internationalise, se complexifie, et son comportement évolue face à une offre plus diversifiée que jamais. Aussi s’informe-t-il, de façon toujours plus systématique, par le biais d’internet. L’accès instantané, le partage, la personnalisation de l’information sont autant de paramètres qui semblent bouleverser les principes établis.

  • Comment détecter les nouvelles opportunités ?
  • Quelles conséquences sur la notoriété des vins ?
  • Quels acteurs influencent les décisions du consommateur ?

Cette évolution, si elle en inquiète certains, peut être une véritable source d’opportunités pour ceux qui sauront s’adapter rapidement. C’est le thème de cette 8ème édition des VINITIQUES, qui convie professionnels du vin et du numérique à découvrir ces nouvelles tendances en communication digitale.

Le programme

17h Accueil

17h15 Début des interventions

« La stratégie digitale des vins de Bordeaux » – Chistophe Chateau, directeur communication du CIVB

« Le digital dans la communication des vins : opportunités et menaces » – Christelle Lecomte, Agence Vanksen

« Avec le digital, les marques prennent la parole » – Nadine Couraud, Agence EVOE

« Le Global Wine Score : un nouveau classement à Bordeaux ? » – Jean Marie Cardebat, Université de Bordeaux

« L’apport du transmedia dans la communication digitale du vin » – Arnaud Hacquin, Cluster Aquitain du Transmedia Storytelling (CATS)

18h30 Speed Vitrines

Possibilité pour des personnes/entreprises ayant soit des compétences soit des projets en lien avec le sujet de les présenter en 1’ pour une compétence (offre de services) et 2’ pour un projet (recherche de partenaires)

19h00 Cocktail

JE M’INSCRIS À CETTE ÉDITION

vinitiques

Festival I LOVE TRANSMEDIA 2015

By | Evénements | No Comments

Au carrefour de la webcréation, du cinéma, de la musique et du jeu vidéo, I LOVE TRANSMEDIA réunira du 1er au 4 octobre 2015 professionnels et passionnés autour d’une édition riche en événements, et toujours intégralement gratuite.

Le festival I LOVE TRANSMEDIA

Depuis une dizaine d’années, sous l’impulsion du web, médium centralisateur, métamédia glouton et prolifique, le panorama des médias s’est trouvé profondément bouleversé, et l’art de raconter des histoires avec lui. Le festival I LOVE TRANSMEDIA a été constitué pour rendre compte de ces transformations, les observer, les décrypter, les faciliter tant que possible, et célébrer les créateurs dans ce domaine où la technologie se conjugue avec de nouvelles propositions de divertissement et de regards sur le monde.

Le programme de cette quatrième édition est particulièrement riche, avec tout d’abord le travail des étudiants qui ont participé au TIULab, de nombreuses tables rondes thématiques et une Nuit Blanche où l’on verra la musique déborder de ses terrains d’expression premiers, le jeu vidéo se vivre en live et les webséries se prendre pour des grandes sur grand écran.

Cette année, I LOVE TRANSMEDIA revient aussi sur dix ans de webcréation internationale à travers une exposition exceptionnelle présentant douze oeuvres qui ont marqué l’histoire du genre, de We feel fine à Jusqu’ici.

Qu’elles investissent les champs du documentaire, du jeu vidéo, de la télévision, du cinéma ou qu’elles établissent des passerelles entre tous ces domaines à travers une approche transmedia, chacune de ces oeuvres marque une forme de rupture ou d’évolution, que ce soit sur le plan des technologies employées au service du récit ou de la diversification des outils de diffusion utilisés, tels que le téléphone portable, la tablette ou le casque de réalité virtuelle.

Le programme détaillé

Jeudi 1er octobre

14h30-16h [Table Ronde] : 10 ans de webcréation : l’émergence d’une forme ? Table ronde
15h30-16h30 [Table Ronde] : Patrimoine : comment préserver la webcréation au royaume des API ? Table Ronde
16h30-17h30 [Table Ronde] : VR, Virtuel ou réalité ? Table Ronde
16h30-17h45 [Table Ronde] : Jeu vidéo politique, un regard «concernant»
17h45-18h45 [Table Ronde] : Le livre interactif, une page (presque) blanche
18h-18h45 [Etude de cas] : Californium
20h-20h30 [Performance] : Transcyberlien

Vendredi 2 octobre

10h-12h30 : Global Media Connect
14h30-15h30 [Table Ronde] : Le son binaural, l’immersion au creux du pavillon
15h30-16h15 [Etude de cas] : WEI or Die
16h30-17h15 [Etude de cas] : Sarcellopolis
16h30-18h [Table Ronde] : Avec le numérique, la fiction réinventée
17h30-18h45 [Table Ronde] : Fans et transmedia : une idylle sans faille
18h30-19h30 : Top départ de La Bourse #transmedia 2016
19h30 : Remise du prix Beaumarchais au meilleur projet TIU Lab

Samedi 3 octobre

14h-00h : Game Jam
20h-00h [Concerts] : Molecule + Chloé x IRCAM
20h-00h [Projection] : Marathon de webséries

Dimanche 4 octobre

14h-15h : Clôture de la Game Jam
15h-16h : Les Saisons : Morphosis

Accès

Gaîté Lyrique, 3 bis rue Papin – 75003 Paris
Métro : Arts et Métiers (L3, 11) / Réaumur Sébastopol (L3, 4) / Strasbourg Saint-Denis (L4, 8, 9)
Bus : Lignes 20, 38, 39, 47
Vélib : Station n°3011 – 5 rue Turbigo / Station n°3005 – 7 rue Sainte Elizabeth

Un aperçu de I LOVE TRANSMEDIA 2014

Paris créé un fond de soutien aux projets transmédia

By | Appel à projets | No Comments

La Ville de Paris lance un nouveau fonds d’aide aux projets transmédia afin de compléter et valoriser l’écosystème parisien autour de la création numérique audiovisuelle et cinématographique.

Après avoir mis en place dès 2006 un fonds de soutien au court métrage, qui a permis de faire émerger de nouveaux talents en accompagnant la production de près de 100 films, Paris entend favoriser les nouvelles formes d’écritures audiovisuelles et cinématographiques par la création d’un fonds d’aide aux projets transmédia. Financé en partenariat avec le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), il sera expérimenté à l’automne 2015.

Alors que le festival « I love transmédia » s’apprête à fêter « 10 ans de webcréation » à la Gaîté lyrique le 1er octobre, ce fonds entend accompagner les nouvelles écritures se déployant sur plusieurs écrans et proposant une expérience interactive, du web documentaire aux web séries en passant par les « concerts à emporter ».

Un comité d’experts sélectionnera, suite à l’appel à projet lancé aujourd’hui par la Ville de Paris, les projets qui pourront bénéficier d’une aide financière allant jusqu’à 20.000 €. Il est composé de :

  • Voyelle Acker (Directrice adjointe des nouvelles écritures et du transmédia à France Télévisions),
  • Jérémy Pouilloux, (Président de « I love transmédia »)
  • Bruno Smadja, (Fondateur des « Cross Vidéo Days »)
  • Michaël Swierczynski (Directeur du développement numérique au Forum des
    images)
  • de la Mission cinéma de la Direction des affaires culturelles
  • Bruno Julliard, Premier adjoint à la Maire de Paris en charge de la culture.

« Soutenir dès à présent l’émergence de cette nouvelle création numérique, interactive et audacieuse, est un réel enjeu pour Paris, ville créative et innovante » se réjouit l’édile.

Le lancement du fonds transmédia s’inscrit pleinement dans la politique que la Ville de Paris
mène pour soutenir le dynamisme de l’écosystème des industries créatives et culturelles, comme en témoigne notamment le lancement de la plateforme d’innovation Le Cargo (19e), port d’accueil du foisonnement numérique culturel parisien.

Consultez toutes les informations et les critères de sélection des projets.

Date limite de dépôt des dossiers : 2 novembre 2015.

TF1 lance une  » Prépa  » avec EPITECH

By | Formation | No Comments

Dans le cadre de sa démarche d’innovation auprès de start-up et de jeunes entrepreneurs, TF1 noue un partenariat avec Epitech, l’école de l’innovation et de l’expertise informatique reconnue pour sa pédagogie disruptive. L’objectif de ce programme d’accompagnement des étudiants est de les aider à développer leurs projets et ainsi être au plus près de la naissance des idées. Cette initiative complète la démarche mise en oeuvre par Bouygues SA qui a incubé le Spot Bouygues* sur le campus technologique Paris-Sud de l’école depuis 2014.

Ce partenariat signé entre la direction de l’innovation de TF1 et Epitech consiste à lancer le 24 septembre 2015 une  » Prépa « , pour accompagner les projets entrepreneuriaux des étudiants en 5e année à Epitech liés aux métiers de TF1 et ainsi inventer ensemble la télévision de demain.

TF1 héberge et encadre les futurs entrepreneurs
A la Suite d’un appel à candidatures qui se déroulera du 24 septembre au 23 octobre 2015, la direction de l’innovation de TF1 sélectionnera les meilleures idées entrepreneuriales. Elle accueillera au sein de son propre service 5 équipes de 2 à 4 étudiants d’Epitech durant 12 mois, le temps de la « Prépa  » qui remplacera le stage de 5e année.

Les futurs créateurs d’entreprise seront accompagnés par les équipes du groupe TF1 qui leur apporteront une aide dans plusieurs domaines : marketing, design, finance, juridique ou encore coaching. Le groupe TF1 cherche ainsi à déceler les futures pépites dès leur création tout en accélérant le rythme de ses innovations.

Pour Epitech, ce partenariat avec la première chaîne de télévision française s’inscrit naturellement dans un cadre plus général mis en place par l’école pour faire naître des vocations d’entrepreneurs parmi ses étudiants comme c’est le cas avec l’Epitech Innovative Project.

 » Ce partenariat avec le groupe TF1 s’inscrit totalement dans la droite ligne stratégique de l’école qui consiste à encourager et accompagner les velléités entrepreneuriales de nos étudiants. Il donne également un nouvel éclairage au partenariat fructueux signé avec le groupe Bouygues il y a un an et demi « , déclare Emmanuel Carli, directeur général d’Epitech.

Olivier Abecassis, directeur général d’eTF1 ajoute  » Après le partenariat noué avec Paris&Co sur l’incubation de start-up, l’association avec Epitech va nous permettre d’aller à la rencontre des plus jeunes générations d’entrepreneurs et ainsi développer ensemble des produits en lien avec les métiers du groupe TF1. Nous sommes heureux de nous associer à Epitech pour identifier les entrepreneurs de demain. « 

*Le Spot Bouygues dirigé par Lionel Laské, directeur de l’innovation de C2S (filiale de services informatiques de Bouygues)

Appel à projets Forum de Coproduction Francophone de Séries Web – 2e édition

By | Appel à projets | No Comments

Geneva International Film Festival Tous Ecrans organise pour la deuxième édition un Forum de coproduction francophone de Séries Web qui se déroulera lors de la 21ème édition du festival, du 6 au 14 novembre 2015 à Genève.

Le Forum de coproduction francophone de Séries Web a pour objectif de mettre en avant les projets les plus créatifs et d’encourager la coproduction internationale de séries web ainsi que leur diffusion hors de leur pays d’origine.

Pour sa 2e édition, le Forum de coproduction francophone de Séries Web étend l’appel à projets à tous les producteurs, créateurs et réalisateurs francophones venant d’Afrique dans le but de créer un espace francophone stimulant la production audiovisuelle et les échanges dans le domaine du digital.

À l’occasion de cette rencontre, une dizaine de projets venant de pays francophones (Belgique, France, Suisse, Luxembourg, Québec et du Continent Africain) seront sélectionnés pour être pitchés aux autres participants, ainsi qu’à un parterre de professionnels de l’audiovisuel (producteurs, diffuseurs).

Des rendez-vous individuels (20 minutes) seront ensuite organisés entre les producteurs des projets sélectionnés et des coproducteurs et diffuseurs potentiels issus des territoires concernés.

Critères de sélection des projets :

Pour participer, les projets doivent remplir tous les critères suivants :

  • Être ressortissant de l’espace francophone
  • Avoir un potentiel international
  • Présenter un devis et un plan de financement prévisionnel finalisés
  • Avoir l’engagement d’une plateforme de diffusion pour le territoire d’origine du projet constitue un atout.

Le genre de série web est libre. Cet appel à candidatures s’adresse à tous les projets de séries web quelque soit leur état d’avancement; en dévéloppement, en pre-production, en production.

Inscription des projets :

Date limite pour inscrire votre projet : 22 septembre 2015.

Pour inscrire votre projet, veuillez suivre les instructions suivantes :
1. Créez un compte sur notre plateforme en ligne.
2. Une fois connecté(e), remplissez le formulaire d’inscription sur l’onglet «Appel à projets de Séries Web».
Contact: Paola Gazzani

Imaginove invite les adhérents du CATS au Talent Day

By | Evénements | No Comments

Les 2 et 3 décembre prochains, Imaginove organise à Lyon sa nouvelle édition du Talent Day et invite les adhérents du CATS a venir présenter leurs plus beaux et innovants projets transmedia.

Qu’est-ce qu’Imaginove ?

Imaginove est le pôle de compétitivité de la filière des contenus et usages numériques en Rhône-Alpes. Imaginove s’appuie sur une filière des contenus et usages numériques fortes en Rhône-Alpes : 1200 entreprises, 25 laboratoires de recherche, 28 formations liées à l’image, ainsi que des événements internationaux de référence tels que le Marché et le Festival du Film d’Animation d’Annecy, Le Forum Blanc, Innorobo…

Depuis sa création en 2006, Imaginove accompagne les acteurs de l’industrie culturelle et créative de l’image (jeux vidéo, cinéma, audiovisuel, multimédia) en développant une réelle synergie entre eux. Imaginove a pour ambition d’être de plus en plus un des lieux européens de référence où l’on invente le futur des contenus et usages numériques. Résolument tourné vers la création et la production de contenus, le pôle de compétitivité anticipe les nouveaux usages, s’appuyant sur de nouvelles technologies pour élargir le champs des possibles.

Qu’est-ce que Talent Day ?

Le Talent Day s’organise en soutien à l’innovation et pour accompagner le transfert au marché des projets innovants : véritable vitrine des compétences technologiques et des talents du numérique, ces 2 jours sont à destination des professionnels du numérique.

Le Talent Day a cela d’unique qu’il permet de réunir en un même lieu professionnels, chercheurs, responsables pédagogiques, étudiants en dernière année de formation pour stimuler les rencontres, favoriser les échanges et croiser les compétences autour d’un seul sujet : l’innovation dans tous ses états ! L’évènement invite les participants à rentrer dans les coulisses de l’innovation, à comprendre ses mécanismes de financement, à manipuler les prototypes issus des projets, à découvrir la créativité nécessaire au développement des nouveaux usages .

Cette année, Le programme prévoit des keynotes pour prendre un peu de hauteur sur l’industrie, des tables rondes et des case studies autour des 2 thématiques : l’Immersion et les Datas.

Que propose Imaginove à ses amis du CATS ?

Pour fêter la création du CATS, Imaginove nous propose de nous ouvrir les portes de Talent Day à travers une offre de partenariat particulièrement « fraternelle ». Ce geste s’inscrit dans la logique de collaboration inter-clusters que nous souhaitons mettre en oeuvre.

Imaginove propose des dédier aux CATS un Case Study (15 à 30mn) sur l’une des thématiques proposées (immersion ou datas). A priori, la thématique de l’Immersion nous semble plus indiquée pour valoriser les projets de nos adhérents adhérents. Si vous êtes adhérent du CATS et que vous avez un projet « immersif » à valoriser (réalité virtuelle / réalité augmentée / …), envoyez-nous par email (a.hacquin@le-cats.fr) un descriptif de votre projet (A4 R°V°). Les candidatures seront ensuite adressées à Imaginove qui sélectionnera un ou deux cas.

En sponsorisant l’une des conférences, nous pourrons profiter d’un espace de parole pour présenter le CATS à nos voisins de Rhônes Alpes. Enfin, les adhérents du CATS bénéficieront, comme les adhérents d’Imaginove, d’une réduction de 50% pour les inscriptions

17e Festival de la Fiction TV à La Rochelle

By | Evénements | No Comments

Professionnels et amateurs de fictions se retrouveront une fois de plus à La Rochelle pour découvrir le meilleur de la création audiovisuelle française et européenne du 9 au 13 septembre 2015.

Le succès public, professionnel et médiatique du FESTIVAL DE LA FICTION TV, le positionne comme LE rendez-vous incontournable de la rentrée audiovisuelle dédié aux séries et aux fictions. Cette 17ème édition élargit son horizon sur l’Europe à travers des ateliers, masterclass, tables rondes et un nombre plus important de programmes européens en compétition. L’an dernier plus de 35 000 spectateurs et  2 000 professionnels se sont retrouvés pour partager ensemble leur passion du petit écran.

Cette année, 6 web séries seront en compétition officielle : Blat, Housewarming, Les conjointes, Martin sexe faible, Mortus corporatus et Persuasif

Le Festival de la Fiction TV, c’est :

  • Plus de 40 oeuvres françaises et européennes inédites, en compétition officielle (dans les catégories Téléfilms, Séries, Fictions étrangères, Programmes courts en série et Web-fictions)
  • Plus de 40 séries présentées en compétition et hors compétition (séries de prime time, séries de programmes courts, séries internationales).
  • Des fictions événements, grands rendez-vous de la rentrée audiovisuelle 2015-2016, présentées hors compétition chaque soir par les chaînes.
  • Des rendez-vous uniques entre le public et les créateurs : des projections ouvertes gratuitement au public, des débats à l’issue des projections, des séances de dédicaces.
  • Des rencontres professionnelles pour construire la fiction de demain : ateliers, études de cas, tables rondes et masterclass réunissant l’ensemble des acteurs du secteur audiovisuel (diffuseurs, producteurs, comédiens, réalisateurs, scénaristes, compositeurs et techniciens de l’audiovisuel).